• Fils permanents ou EASYLIFT

Édité le 20/09/2015 | Le visage / Fils tenseurs

Fils permanents ou EASYLIFT

Ces fils crantés (ou fils russes), en polypropylène non résorbable, n’ont strictement rien à voir avec les fils d’or, aussi célèbres qu’inefficaces, et n’ont pas l’effet « volume » des fils de GORETEX® ou des fils tressés. L’évolution des fils russes est importante depuis quelques années et les techniques récentes (implantation en X ou EASYLIFT ®) donnent maintenant des résultats indiscutables. Contrairement à la chirurgie, la technique des fils est réversible.

Indications

  • Affaissement du sourcil, différent de l’excès cutané de paupière.
  • Affaissement de la pommette qui aggrave les sillons naso-géniens et fatigue le visage.
  • Affaissement des joues qui donne des bajoues et perturbe l’ovale du bas du visage.
  • Affaissement du cou associé à celui des bajoues.

Photo avant-après

Techniques associées
L’affaissement étant traité, le volume des tissus peut être augmenté par des injections volumatrices (filling). Un peeling est aussi possible pour améliorer la tension superficielle de la peau (peeling EXOPEEL®). La toxine botulique a une très bonne action connexe pour libérer l’affaissement du sourire et des sourcils. Un lifting peut parfaitement être réalisé ultérieurement si cela s’avérait nécessaire.

En Pratique
La pose de ces fils, sous anesthésie locale, est rapide (environ deux heures). Des ecchymoses peuvent être visibles chez des patients surtout si ils y sont prédisposés. Un hématome est toujours possible, bien que très rare avec EASYLIFT®. Des sensations de tension douloureuse peuvent être ressenties pendant quelques jours, pour s’estomper en 3 à 10 jours. Enfin, pendant plusieurs semaines, de fugaces sensations de picotement, parfois vives, seront ressenties, notamment lors de mouvements buccaux importants et dans le cuir chevelu.

Il est donc préférable de prévoir une semaine de tranquillité après le traitement.

En Conclusion
Cette méthode, d’une grande sécurité et d’un coût modéré eu égard à son résultat, est une excellente solution, mais uniquement dans ses versions récentes -EASYLIFT® ou X - pour de nombreux patients qui ressentent un affaissement de leurs traits mais n’envisagent ni chirurgie, ni anesthésie générale. Elle permet d’agir dès que le regard paraît triste ou fatigué (en raison de l’affaissement de la pommette), alors que la chirurgie classique n’a guère de compétence à ce niveau. On notera qu’elle donne aussi de très bons résultats chez les hommes.

Tous les détails sur le site www.somerefs.org

Description
La technique Easylift, développée depuis 2006, utilise simultanément deux types de fils ; les uns, crantés, pour consolider les tissus distendus et les « redistribuer » sur la longueur des fils, les autres, lisses, pour soutenir les fils crantés et pour attacher le système en hauteur mais sans les fixer aux tissus.

Tous deux sont des fils permanents, parfaitement biocompatibles et de grande qualité.

En fin d’intervention, tous les fils sont enfouis (sous la peau et le cuir chevelu) et plus rien n’apparaît (contrairement au schéma !). Il n’y a aucune cicatrice.

Les fils crantés, faits d’une âme de polyester gainée d’un revêtement de silicone à crans arrondis, vont traverser les tissus à une profondeur spécifique, ni trop profondément pour être bien attachés à la profondeur du derme, ni trop superficiellement afin de n’être pas visibles. Leur structure légèrement élastique et leur faible agressivité leur permettent une bonne intégration dans les tissus dont ils suivent les mouvements. L’implantation des fils se fait avec de simples aiguilles à bout « rond » donc peu agressifs.

Il est malgré tout possible de les enlever (c’est la très simple solution à tout problème posé par un fil) si pour une raison quelconque, -très rare au demeurant-, il s’avérait nécessaire de les extraire, sachant que cette action ne serait nullement préjudiciable aux tissus implantés (à part une perte de résultat évidemment).

Toutefois, c’est au praticien qui les a implantés de les enlever, et surtout pas à un chirurgien qui n’en connaît pas le schéma d’implantation et risque de faire de grandes cicatrices d’investigation sans aucune réelle nécessité (nous parlons d’expérience).

La pratique secondaire d’un lifting chirurgical sur fils existants est parfaitement possible, sans qu’il soit nécessaire à tout prix d’enlever les fils.

Les fils lisses, qui soutiennent simplement les fils crantés, permettent de relier les fils des deux côtés de chaque zone -tempes, pommettes, bajoues, cou- jusqu’au sommet du crâne, sans qu’il soit nécessaire de les accrocher aux tissus des tempes (ou ils sont habituellement attachés, dans les autres techniques, avec un risque important de se décrocher).

L’attache du haut du crâne est très solide et présente en outre l’avantage, puisqu’on peut la retrouver, de permettre une remise en tension après plusieurs années, plusieurs fois si nécessaire, en raccourcissant les fils lisses et en refaisant un nœud. L’effet liftant est immédiat et très apprécié, pour une mise en œuvre relativement légère et rapide.

Les nœuds qui solidarisent les fils sont maintenant reliés à une petite lentille, plus facile à retrouver que de simples nœuds sous l’épais cuir chevelu.

Il s’agit donc d’un système réactivable qui vous donnera satisfaction durant plusieurs années. Evitez de l’oublier, cela vous priverait des bénéfices secondaires ! 

Article dans la même catégorie